Fiche de cours : Para ostéoarthropathie nerveuse - POAN


Note

Fiche de cours mise à jour le 09/09/2015

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

Les myosites ossifiantes neurogènes (MON) ou para-ostéo-arthropathies neurogènes (PAON) correspondent au développement d'os hétérotopique dans les tissus péri articulaires chez des patients traumatisés cérébraux sévères. Elles résultent d’anomalies neuro-végétatives.

Elles associent :
- Une anesthésie articulaire
- Un déficit de la sensibilité profonde
- Des lésions peri-articulaires et articulaires
Etiologies principales :
- Diabète
- Séquelles neurologiques de traumatisme crânien grave
- Syringomyélie
- Syphilis

Clinique

Evolution progressive et souvent indolore, limitation de la mobilité articulaire avec raideur et déformations, troubles trophiques cutanés, complications locales vasculonerveuses et tendino-musculaires.
Deux formes cliniques :
- Atrophique avec une destruction prédominante
- Hypertrophique avec hyper ostéogenèse prédominante

Radiographie

Selon la forme :
Atrophique :
- Déminéralisation osseuse
- Pincement précoce de l’interligne articulaire
- Désaxations fréquentes

Hypertrophique :
- Constructions osseuses péri-articulaire exubérantes pouvant se compliquer de pseudarthrose ou de cals hypertrophiques.
- Interligne articulaire longtemps conservé
- Peu de déminéralisation

TDM

Selon la forme :
Atrophique :
- Déminéralisation osseuse
- Pincement précoce de l’interligne articulaire
- Désaxations fréquentes

Hypertrophique :
- Constructions osseuses péri-articulaire exubérantes pouvant se compliquer de pseudarthrose ou de cals hypertrophiques.
- Interligne articulaire longtemps conservé
- Peu de déminéralisation

L’injection de produit de contraste peut etre utile pour étudier les rapport vasculaires, notamment avant une prise en charge chirurgicale.

CAT

Un diagnostic très précoce de la POAN, par l'hyperactivité à la scintigraphie de la zone articulaire et l'élévation des phosphatases alcalines sériques doit conduire à entreprendre des mobilisations passives et des postures articulaires.

Lorsque la raideur et l'ankylose conduisent à des troubles fonctionnels sévères, la seule solution est la chirurgie d'exérèse de la POAN; il paraît plus sûr de la proposer à maturation de la POAN, après un délai de 12 mois d'évolution depuis les premiers signes.

La radiothérapie et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ont été proposés dans la période faisant suite immédiatement à la chirurgie, mais leur effet reste encore discuté.