Fiche de cours : Ostéonécrose spontanée du genou


Note

Fiche de cours mise à jour le 09/09/2019 à 12:00:44

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

Ostéonécrose spontanée du genou aussi appelée ostéonécrose mécanique.
Décompensation de fracture de l'os sous-chondral
(accumulation d'impacts en zone portante sur un os fragilisé, difficulté de réparation osseuse puis ischémie sous-chondrale).

Clinique

Forme d'ostéonécrose la plus fréquentes du genou.
Sex ratio : 3 femmes pour un homme.
Prévalence augmente avec l'âge (jusqu'à 10 % après 65 ans).
Facteurs de risque : faible densité minérale osseuse/lésion méniscale/méniscectomie/arthrose.

Début des symptômes brutales dans 75 % des cas, douleurs majorées en charge, sensibilité focale à la palpation, épanchement articulaire.
Phase douloureuse initiale d'environ 6 à 8 semaines, puis amendement ou évolution vers une douleur chronique invalidante.

Biologie

Pas d'intérêt

Radiographie

Topographie : siège dans 90 % des cas au condyle fémoral médial en zone de contrainte mécanique.

Radiographie initiale souvent normale.

- Méplat focalisé de la surface articulaire du condyle fémoral médial.
- Collapsus épiphysaire focal avec clarté sous-chondrale.
- Halo sclérotique en périphérie de l'ostéonécrose mécanique.
- Effondrement secondaire de l'os sous-chondral.
- Fragmentation voire libération de la zone nécrosée à l'origine de corps étrangers intra-articulaires.
- Plus tardivement, possiblement une néoformation osseuse périostée.

Échographie

Pas d'intérêt en pratique

TDM

On retrouve de façon plus claire les signes radiographiques.

Examen non indiqué en phase aiguë car peu sensible.

IRM

Examen le plus sensible à la phase initiale.

On retrouve :
-Une bande sous-chondrale hypo-intense non rehaussée après injection.
-Œdème de la moelle osseuse adjacente.
-Impaction de l'os sous-chondral.
-Dissection sous-chondrale.
-Des images kystiques de l'os sous-chondral.
-Des anomalies cartilagineuses dues au collapsus sous-chondral.

 

Médecine nucléaire

Scintigraphie osseuse montrant une hyperfixation intense du condyle fémoral médial avec hypofixation centrale de la zone nécrotique.

CAT

L'os nécrosé ne guérit pas.
Pronostic en fonction de la surface atteinte.

Traitement médical pour les petites lésions (décharge).
Traitement chirurgical.