Fiche de cours : Labyrinthite


Note

Fiche de cours mise à jour le 24/04/2020 à 09:48:14

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

Inflammation d’étiologie variable du labyrinthe membraneux. 

 

Elle est le plus souvent d’origine virale (herpes, haemophilus influenzae , rubéole) mais peut également être bactérienne.

La labyrinthite bactérienne est la forme qui a le plus grave pronostic.

Elle survient par extension d’une otite moyenne aiguë (par une fistule acquise causée par exemple par un cholestéatome ou d’origine congénitale) ou à une méningite purulente

La labyrinthite auto-immune aura une cinétique d’évolution différente.

 

Labyrinthite séreuse : moins grave d’origine bactérienne lors des otites moyennes aiguës par exemple, suite à la diffusion de toxines bactériennes dans le labyrinthe

Clinique

Vertiges similaires à ceux de la névrite vestibulaire mais est toujours associée à une perte d’audition

TDM

Intérêt dans les stades tardifs de labyrinthites bactériennes où les tissus inflammatoires ou fibreux peuvent se calcifier ou s’ossifier (stade de labyrinthite ossifiante)

IRM

Labyrinthite virale : 

  • A la phase aiguë :  rehaussement intralabyrinthique faible et ne persistant pas longtemps
  • Hypersignal T2 (absence de fibrose ou de tissu inflammatoire)

Labyrinthite bactérienne : 

  • Rehaussement du labyrinthe membraneux intense et persistant longtemps (plusieurs mois voire plus d’un an)
  • Hyposignal T2 (tissu inflammatoire et fibrose) 

CAT

Traitement symptomatique (anti-nauséeux, anti-vertigineux)

Repos

Si atteinte bactérienne : antibiothérapie