Fiche de cours : Kyste dermoïde de l'ovaire - Tératome kystique mature


Note

Fiche de cours mise à jour le 23/09/2015

Voir tous les cas RADEOS associés à cette fiche de cours

Définition

Tumeurs ovariennes germinales : 20-25% tumeurs ovariennes ( 90-95%: tératomes)
Terrain: femme jeune
Composé d’au moins 2 des 3 lignées de cellules souches
3 types de tératomes :
Tératome mature kystique ou kyste dermoïde (90%)
Kyste (sébacé ou séreux)
Protubérance de Rokitansky
Calcifications
Cheveux, poils, graisse, dents
Teratome immature (<1%)
Tératomes mondodermiques (goitres(3%), carcinoides et carcinoïdes strumeux)
Bilatéral dans 10% des cas

Issues des cellules germinales pluripotentes, composées de tissus dérivant des 3 feuillets embryonnaires:

- Ectoderme: tissu nerveux, revêtement cutané et annexes pilo sébacées, dents
- Mésoderme: graisse, muscle, os, cartilage
- Endoderme: épithélium intestinal ou bronchique, tissu thyroïdien


La présence de graisse dans une tumeur ovarienne est considérée comme quasi pathognomonique d’un tératome


-----> 93% des tératomes matures contiennent de la graisse

Dans les cas des tératomes kystiques sans contenu sébacé (séreux ou mucineux) : rechercher la graisse dans les parois du nodule de Rokitansky

La graisse est présente dans un tératome sous 2 formes:

-Le sébum, produit par les annexes pilo-sébacées (ectoderme), qui remplit la cavité du kyste (graisse liquide)

-Le tissu graisseux (mésoderme) visible dans les parois du kyste ou dans le nodule de Rokitansky (adipocytes), parfois associé à un tissu de granulation (granulome lipophagique)

Le tératome kystique mature est le plus souvent riche en graisse:
-Contenu sébacé riche en graisse
-Adipocytes dans le nodule de Rokitansky ou dans la paroi

Dans le cas des tératomes kystiques sans contenu sébacé (contenu liquidien de type séreux ou mucineux), il est particulièrement important pour le diagnostic de rechercher de la graisse dans les parois du kyste ou au sein du nodule de Rokitansky

Le nodule de Rokitansky représente la portion solide du tératome, composé d’un mélange de tissus matures issus des 3 feuillets embryonnaires

-Les os et dents, lorsqu’ils sont présents, sont situés dans le nodule de Rokitansky
-Les poils sont également issus de ce nodule

Après injection de pdc, rehaussement du kyste est variable


Clinique

Asymptomatique dans la pluspart des cas.
Parfois, douleurs pelviennes.
Découverte sur des complications notamment une torsion du kyste.
Quelques cas rapportés de ruptures avec péritonite

Échographie

Examen de première intention

À rechercher
Absence de cloisonnement
Plage graisseuse, finement échogène avec atténuation postérieure
Mélange de cheveux et sébum donnant une image échogène en fer à cheval avec cône d’ombre
Cone d’ombre osseux
Absence de doppler dans le nodule de Rokitansky

TDM

La graisse est hypodense au scanner, proche de -100 UH
Elle est visible ici sous ses 2 formes :
le sébum
les plages de tissu graisseux au sein du nodule de Rokitansky

IRM

3 moyens permettent d’affirmer la présence de graisse:
La saturation sélective de la graisse, entraînant une chute du signal de la graisse
Les séquences en phase et en opposition de phase en écho de gradient (IP-OP), entraînant une chute du signal des interfaces graisse/eau
L’ artefact de déplacement chimique dans le sens du codage de fréquence en séquence spin echo
La saturation du signal de la graisse est la technique la plus utilisée
Elle permet notamment de différencier facilement une lésion graisseuse d'une lésion hématique (endométriome), toutes deux pouvant être en hypersignal T1